Travail de rue

Le travailleur de rue est une personne de référence qui est présente dans les milieux de vie des jeunes de 12 à 35 ans (parcs, écoles, bars, etc). Il vise à établir un lien de confiance avec les jeunes qu’il rencontre. Il adopte une attitude de non-jugement et les discussions qu’il a sont confidentielles. Il écoute, discute mais surtout accompagne les gens dans ce qu’ils vivent. Le travailleur de rue peut être disponible à différents moments de la journée selon les besoins vécus par les personnes qu’il rencontre, car son horaire est flexible (jour, soir et nuit).

N’hésitez pas à les contacter via leur cellulaire ou leur courriel:

Les travailleurs de rue utilisent souvent le monarque qui est notre unité mobile. Tu peux y entrer et venir jaser avec eux. Tu y retrouves aussi des informations sur toutes sortes de sujets (sexualité, emploi, drogue, etc) ainsi que des dépliants des autres organismes du coin.

N’hésitez pas à venir nous rencontrer!

Le Monarque, notre unité mobile

Le travail de proximité a comme objectif premier de rejoindre les parents d’enfants de 0 à 6 ans les plus isolés du territoire. La travailleuse se rend directement dans les milieux de vie des gens que ce soit dans les parcs, les fêtes de quartier ou à leur domicile personnel. Elle prend le temps d’établir un lien de confiance avec ceux-ci. Elle travaille selon les mêmes principes que le travailleur de rue. Elle peut accompagner la personne selon ses besoins et faire une référence personnalisée à d’autres ressources de la région.

Mare-Hélène Létourneau

Marie-Jo Dion
418-956-9909
[email protected] 

La COORDONNATRICE DES SERVICES EXTERNES est à l’écoute des besoins et des problématiques qui lui sont exprimés par les jeunes et les travailleurs de rue. Elle aide à mettre en place une structure pour faciliter la réalisation de projet. C’est en quelque sorte la personne pivot entre les jeunes et l’ensemble de la collectivité. Elle a pour objectif de :

  • Mobiliser les jeunes face à une problématique qu’ils rencontrent pour réaliser une action visant l’amélioration de la vie communautaire;
  • Réaliser des activités de prévention sur des sujets jeunesses;
  • Représenter les jeunes dans des comités de quartier (tel que les CAFEC);
  • Augmenter l’estime de soi et la prise en charge des jeunes dans leur milieu par leur implication à divers projet;
  • Faire vivre des activités enrichissantes (ex: échange culturel);
  • Faciliter l’intégration des jeunes dans leur communauté.
Sophie Lévesque

Pour plus d’informations contactez:
Sophie Lévesque
418-834-9808 poste 225
[email protected]

Actualités

Le gouvernement du Canada offre du soutien aux victimes d’exploitation sexuelle ou de la traite de personnes à des fins d’exploitation sexuelle au Québec

Le 15 janvier 2021 – Lévis (Québec) – ministère de la Justice Canada

Les Canadiens s’attendent à vivre dans une société où le système de justice pénale est équitable et impartial et répond aux besoins des victimes. Le gouvernement du Canada est déterminé à protéger les droits de tous les Canadiens et à offrir aux personnes vulnérables un meilleur accès à la justice.

Aujourd’hui, l’honorable David Lametti, ministre de la Justice et procureur général du Canada, et l’honorable Jean-Yves Duclos, président du Conseil du Trésor, ont annoncé que le gouvernement du Canada soutiendra l’organisme Alliance-Jeunesse Chutes-de-la-Chaudière et les travaux qu’il mène avec la Maison Marie-Frédéric et d’autres partenaires communautaires en vue d’offrir un éventail de services et activités destinés aux jeunes âgés de 16 à 30 ans qui sont victimes d’exploitation sexuelle ou de la traite de personnes à des fins d’exploitation sexuelle, dans la région de Lévis/Rive-Sud et Québec. Le ministère de la Justice accordera une aide financière totale de 340 447 $ dans le cadre du Fonds d’aide aux victimes. Lire la suite
 

Toutes les nouvelles