Travail de rue

La travailleuse de rue est une personne de référence qui est présente dans les milieux de vie des jeunes de 12 à 35 ans (parcs, écoles, bars, etc). Elle vise à établir un lien de confiance avec les jeunes qu’elle rencontre. Elle adopte une attitude de non-jugement et les discussions qu’elle a sont confidentielles. Elle écoute, discute mais surtout accompagne les gens dans ce qu’ils vivent. La travailleuse de rue peut être disponible à différents moments de la journée selon les besoins vécus par les personnes qu’elle rencontre, car son horaire est flexible (jour, soir et nuit).

N’hésitez pas à les contacter via leur cellulaire ou leur courriel:

Les travailleuses de rue utilisent souvent le monarque qui est notre unité mobile. Tu peux y entrer et venir jaser avec elles. Tu y retrouves aussi des informations sur toutes sortes de sujets (sexualité, emploi, drogue, etc) ainsi que des dépliants des autres organismes du coin.

N’hésitez pas à venir nous rencontrer!

Le Monarque, notre unité mobile

Le travail de proximité a comme objectif premier de rejoindre les parents d’enfants de 0 à 6 ans les plus isolés du territoire. La travailleuse se rend directement dans les milieux de vie des gens que ce soit dans les parcs, les fêtes de quartier ou à leur domicile personnel. Elle prend le temps d’établir un lien de confiance avec ceux-ci. Elle travaille selon les mêmes principes que le travailleur de rue. Elle peut accompagner la personne selon ses besoins et faire une référence personnalisée à d’autres ressources de la région.

Mare-Hélène Létourneau

Lauryann Irazoqui
418-956-9909
[email protected] 

La COORDONNATRICE DES SERVICES EXTERNES est à l’écoute des besoins et des problématiques qui lui sont exprimés par les jeunes et les travailleurs de rue. Elle aide à mettre en place une structure pour faciliter la réalisation de projet. C’est en quelque sorte la personne pivot entre les jeunes et l’ensemble de la collectivité. Elle a pour objectif de :

  • Mobiliser les jeunes face à une problématique qu’ils rencontrent pour réaliser une action visant l’amélioration de la vie communautaire;
  • Réaliser des activités de prévention sur des sujets jeunesses;
  • Représenter les jeunes dans des comités de quartier (tel que les CAFEC);
  • Augmenter l’estime de soi et la prise en charge des jeunes dans leur milieu par leur implication à divers projet;
  • Faire vivre des activités enrichissantes (ex: échange culturel);
  • Faciliter l’intégration des jeunes dans leur communauté.
Sophie Lévesque

Pour plus d’informations contactez:
Sophie Lévesque
418-834-9808 poste 225
[email protected]

Actualités

Contrer l’itinérance avec Le projet Porte orange


Jusqu’au 23 juin prochain, le magasin Home Depot de Saint-Romuald tient sa campagne de financement Le projet Porte orange, dont les fonds amassés seront remis à des jeunes à risque et sans-abri de la région.

En collaboration et au profit de l’organisme Alliance-Jeunesse Chutes-de-la-Chaudière, le magasin amassera les dons des clients lorsque ces derniers passeront à la caisse, ou encore sur le site Web leprojetporteorange.ca. Alliance-Jeunesse vient en effet en soutien aux 12 à 35 ans du secteur, en les aidant à améliorer leur condition, tout en répondant à leurs besoins.

«Nous avons une collaboration exceptionnelle avec l’équipe du magasin Home Depot de Saint-Romuald depuis déjà quelques années. On sent que les employés sont très touchés par le phénomène de l’itinérance. Ils ont la détermination d’aider et de faire une différence dans la communauté. Même chose pour la clientèle du magasin qui se montre toujours très généreuse» se réjouit Anne-Marie Roy, directrice générale de l’organisme. 
Partout au Canada, la Fondation Home Depot Canada, par sa campagne Le projet Porte orange, soutient 120 organismes dans leur mission de prévention et d’enrayement de l’itinérance chez les jeunes, alors qu’on estime qu’ils sont plus de 6 000 au pays à ne pas avoir d’endroit où dormir.  

Toutes les nouvelles